Texte par Logan Hailey de Ramblin Farmers 

Photos par Matt Jebbia et Logan Hailey

Résiliantes et passionnées, Adrianna Moreno et Joelene Jebbia ont toujours été animées par un fort engagement envers l'alimentation et la justice sociale. En seulement quelques années, elles ont bâti de toute pièce l'une des fermes biologiques les plus respectées du sud-est de Portland, où l'on retrouve plusieurs des légumes les plus magnifiques et les plus savoureux de tout le nord-ouest du Pacifique.

« Après avoir pris la parole et dénoncé les cas d'inconduite sexuelle et de racisme évident à la ferme de leur employeur, elles ont été contraintes de partir. Elles ont perdu leur maison, leur communauté et leur emploi dans le processus. »

Adrianna est née au Vénézuela et a immigré aux États-Unis via Miami à l'âge de sept ans en compagnie de sa mère et de sa soeur. Son intérêt pour l'agriculture grandit lors de son passage à l'Université du Massachusetts et dans les 10 dernières années, elle travailla dans plusieurs fermes influentes comme Stone Barns Center for Food and Agriculture, Herb Pharmet Wild Garden Seed. Pendant ce temps, du côté de Tigard en Oregon, sa future femme traçait son propre chemin dans le monde de l'agriculture. « J'ai toujours voulu travailler à la ferme », confie Joelene. « J'ai toujours été attirée par le fait de travailler dur à l'extérieur et de pouvoir diriger toute mon énergie dans une activité productive. En plus, j'aime consommer de bons aliments frais, donc l'agriculture est vraiment faite pour moi. C'est ce qui me rend heureuse! »  


Travaillant tout d'abord au champ au début des années 1990, Joelene gravit les échelons pour devenir une manager accomplie, supervisant et gérant presque tous les aspects d'une production sur 60 acres. Celle-ci comprenait des cultures de plus de 300 variétés de légumes biologiques différentes alimentant huit marchés de producteurs ainsi que 600 membres de la Community Supported Agriculture. Sans oublier le travail que représentent la conduite d'essais et la gestion de la propagation et de l'irrigation. Le couple se rencontra dans la ravissante Vallée de la Willamette, en Oregon, et se maria en 2018. Liées par leur dévouement mutuel à l'autre et à l'amélioration de la santé humaine comme des sols par l'agriculture biologique holistique, elles étaient toutefois loin de se douter que leur vocation se transformerait rapidement en quelque chose de beaucoup plus grand que la culture d'aliments.  


Cette décision imposa un prix dévastateur, qui leur sembla néanmoins être leur seule option : il était devenu clair que leur ancien employeur continuerait à maintenir des structures de pouvoir sexistes et racistes sur leur lieu de travail, et elles ne pouvaient continuer à y faire face les bras croisés. En démarrant leur propre ferme, Empowered Flowers, avec à peine plus que la terre recouvrant leurs bottes, sans capital financier, privilège social, ni aide de leur famille, mais avec une éthique de travail inébranlable, les cartes étaient loin de jouer en leur faveur. Ce n'est un secret pour personne que plusieurs obstacles se dressent sur le chemin des agricultrices, en particulier pour celles faisant partie des communautés LGBTQIA+ et/ou PANDC (BIPOC). Mais Adrianna et Joelene persévérèrent. Elles rient fréquemment et sans retenue, car après tout, c'est le pur bonheur de l'agriculture qui fait que tout cela en vaut la peine.

***

*Adapté pour en ligne, vous pouvez lire l'article au complet dans le deuxième numéro du Magazine Growers & Co.